Image (Media)
30 septembre 2019 à 13h47
Silmo D’or pour Atol Dys !
Corps

Nouvelle Reconnaissance pour Atol et son partenaire Abeye !

C’est au pavillon d’Armenonville, lors de la soirée traditionnelle des Silmo d’Or, qu’Atol Dys a reçu la prestigieuse récompense dans la catégorie « Vision ».

Ce trophée, remis le 28 septembre dernier par le président du jury à Éric Plat, PDG d’Atol et à Michael Kodochian, Directeur de la start-up Abeye vient concrétiser 2 ans de travaux de recherche et développement dans l’élaboration de cette lunette d’aide à la lecture pour les enfants atteints de dyslexie.

Cette innovation, avec le soutien des fonds publics, a été travaillée en partenariat exclusif avec Albert Le Floch et Guy Ropars (chercheurs). Elle permet à Atol de franchir un cap supplémentaire dans l’élaboration et la production de lunettes intelligentes.

silmodor2019-13.png

de g. à d. : Christophe Pillet - Président du Jury ; Amélie Morel - Présidente du Silmo ;  Jonathan Perez - Responsable Innovation et Nouvelles Technologies ; Michael Kodochian - Président d'Abeye ; Éric Plat - PDG d'Atol les Opticiens.

 

Atol Dys ? une technologie de pointe au service des Dyslexiques !
Parole à Éric Plat, PDG d’Atol les opticiens

Pourquoi Atol Dys ?
Eric Plat : La dyslexie ne se soigne pas, et c’est bien là le problème.
Souvent, les parents et leurs enfants se retrouvent seuls et démunis face à cette maladie qui peut avoir de grandes répercussions sociétales (échec scolaire, isolement social, renfermement…).
Ils ne savent pas auprès de qui se tourner.
Et c’est aux professionnels de santé que sont les opticiens Atol de développer des outils qui rendront le sourire à ces familles.
Le projet Atol Dys est né de ce constat.

Que vous apporte Atol Dys ?
E. P. : Avec Atol Dys, les opticiens Atol montrent à ces familles qu’une solution existe ! Nous avons donné un nom à une solution et nous en sommes fiers

A quelle est la technologie doit-on son efficacité ?
E.P. : Ce sont les images miroirs qui rendent la lecture difficile aux enfants dyslexiques. La prouesse technologique est d’avoir développé des verres électroniques qui suppriment ces images miroirs.
L’effet est instantané et indépendant de la langue maternelle.
Ainsi, cette monture ne requiert aucun apprentissage et améliore la lecture dans la majorité des cas.

Quand est prévu le déploiement dans les magasins Atol ?
E.P. : Sa commercialisation est prévue dans nos points de vente en 2020.

Avez-vous une dernière petite chose à ajouter ?
E.P. : On peut être fier de cette reconnaissance. Et, vous savez, je pense, la plus belle des récompenses : c’est celle de redonner le sourire à un enfant.